Le jour du dépassement de la Terre et l’alimentation

Le jour du dépassement de la Terre

Depuis 20 ans, Global Footprint Network calcule la biocapacité produite par la planète. Cela correspond à la capacité de la Terre à renouveler ses réserves biologiques. Cette donnée est ensuite comparée aux ressources que nous consommons. Le jour du dépassement de la Terre correspond à la date où nous avons consommé toutes les ressources produites en une année entière. Le reste de l’année, nous consommons la Terre à crédit.

Le jour de dépassement de la Terre tombe cette année le 2 aôut 2023. Bref à partir d’aujourd’hui nous sommes dans le rouge écologique, et ce jusqu’au premier janvier. Et si tous les êtres humains consommaient comme les Français, le jour du dépassement tomberait le 5 mai ! Et oui, presque trois planètes seraient nécessaire pour produire ce dont nous aurions besoin.

Notre consommation des ressources

Pour calculer le jour du dépassement de la Terre, notre consommation est étudiée à la loupe :

  • l’alimentation, notamment sa provenance et la quantité de viande consommée : la moitié de la biocapacité de la planète est utilisée pour nourrir l’humanité ;
  • le logement : son isolation, sa taille, le nombre d’habitant, son efficacité énergétique et l’énergie utilisée ;
  • les comportements d’achat : pour le plaisir, le renouvellement, ou lorsque cela est réellement nécessaire ;
  • les transports annuels : le type de véhicule utilisé et la distance parcourue…

Calculez votre empreinte écologique et votre jour de dépassement individuel !

L’empreinte écologique de notre alimentation

Selon WWF, 25 à 30% de notre impact individuel est lié à notre alimentation, la plus grande partie pendant la phase agricole. C’est pourquoi transformer notre modèle alimentaire aurait un réel impact sur notre empreinte écologique.

En effet, des surfaces importantes sont modifiées pour installer des cultures essentiellement intensives. Or ces surfaces réduisent le potentiel de régénération de la biocapacité et précipitent la baisse de la biodiversité. Une part important de ces cultures sont utilisées pour l’alimentation des animaux d’élevage. C’est pourquoi, manger autant de viande est une aberration écologique.

Repousser le jour du dépassement de la Terre avec notre alimentation

Vous souhaitez réduire l’empreinte écologique de votre alimentation ? En tant que consommateur vous avez votre rôle à jouer !

  • Réduire votre consommation de viande (pour la santé il est recommandé de ne pas dépasser l’équivalent d’un steack et de deux blancs de poulet* par semaine) : l’élevage contribue pour 14,5% au changement climatique.
  • Choisir une viande issue de systèmes extensifs, plus respectueux de la biodiversité et peu demandeuse en intrans ;
  • Manger des aliments non transformés et issus de l’agriculture durable (agro-écologie, agriculture biologique);
  • Manger des fruits et légumes de saison.

Ce qu’il y a de certain, c’est que lorsque vous cultivez votre terrain en permaculture, vous minimisez votre empreinte écologique sur votre récolte. Alors cultivez, cultivez, cultivez !

*valeurs médianes

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 10 =