Cultiver les salsifis et les scorsonères en permaculture

Les scorsonères et salsifis font partie de la famille des astéracées, comme le pissenlit, la laitue et la chicorée. Légumes oubliés, ils ont pourtant un goût fin et sucré rappelant l’amande, l’artichaut ou le topinambour. La scorsonère a détrôné le salsifis dont il est très proche grâce à sa racine plus facile à cuisiner. La racine de la scorsonère est noire, alors que celle du salsifis est blanche. Cultiver les salsifis et scorsonères au potager en permaculture est long. Choisissez-lui un emplacement ensoleillé.

Semer les salsifis et les scorsonères

Les salsifis et scorsonères sont semés directement en terre. Les graines ont une durée de vie courte : assurez-vous de semer les graines de l’année précédente.

Semer en place

Quand : de mars à avril pour une récolte la même année; août à septembre pour une récolte l’année suivante.
Où : directement en place
Comment : Semez les graines en ligne dans un sol profond et drainé en les recouvrant d’un peu de terre. Tassez légèrement et arrosez. Les graines germent facilement en 15 à 20 jours. Eclaircissez lorsque les pieds ont plusieurs vraies feuilles et conservez-en un tous les 10 cm environ.

Au potager en carré

Cultiver les salsifis et scorsonères au potager en carré

Au balcon

Les racines sont longues et profondes. C’est pourquoi cultiver les salsifis et les scorsonères en pot un pot profond d’au moins 30 cm. Veillez à ce qu’il ne manque pas d’eau, particulièrement durant l’été.

En serre

Les salsifis et scorsonères sont rustiques, ils n’ont donc pas besoin d’être plantés en serre.

Choisir les variétés de salsifis et scorsonères

Les salsifis sont moins charnus et plus fibreux que les scorsonères.

Salsifis : Blanc Géant de Russie, Mammouth à grosse racine.
Scorsonère : Géante noire de Russie

Le salsifis des prés

Le salsifis des prés (Tragopogon pratensis) se retrouve à l’état sauvage sur les bords de talus. Comme son homologue cultivé, la racine peut être consommée, mais également ses feuilles en salade et ses tiges florales (avant ouverture) à la façon des asperges.

Associer le salsifis et la scorsonère

Les salsifis et scorsonères ont besoin de soleil : ne les plantez pas à proximité de plantes qui leur feraient de l’ombre.

Réussir les salsifis et scorsonères en permaculture

Surveiller les gastéropodes

Dès leur levée, les salsifis et scorsonères sont la proie des escargots et limaces. Leurs attaques peuvent perturber fortement la croissance de la racine, voire même être fatales à vos récoltes.

Désherber régulièrement

Pour assurer la croissance de vos racines, enlevez les plantes indésirables et paillez l’interligne.

Récolter les salsifis et scorsonères

Les feuilles peuvent être consommées (laissez en la majorité pour la croissance de la racine). Les racines se récoltent à partir du mois d’octobre et avant la floraison, au fur et à mesure des besoins. Elles se conservent en terre. Vous pouvez récolter environ 2 kg de salsifis ou scorsonères par m².

Produire ses graines

Les scorsonères et les salsifis sont à autogamie dominante. Une hybridation est tout de même possible entre même espèce.

Les ravageurs des scorsonères et salsifis

Surveillez particulièrement les gastéropodes (limaces, escargots) lors des semis. Ils peuvent en effet dévorer vos jeunes pousses.

Les feuillages de la scorsonère et du salsifis sont sensibles à des maladies cryptogamiques comme la rouille. Evitez le feuillage lors des arrosages.

Cultiver les salsifis et les scorsonères en permaculture : en autonomie au potager

Cultiver les salsifis et scorsonères en autonomie au potager en permaculture

Retour aux fiches

Pour aller plus loin : nos guides de jardinage en permaculture

Etiquettes personnalisées pour confitures
Les tisanes de Mon jardin Pochette cadeau

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 15 =