Cultiver les chicorées en permaculture

Les chicorées se caractérisent par la présence d’une amertume plus ou moins prononcée. Les laitues sont frileuses et sensibles à la chaleur estivale (elles montent en graines). Cultiver les chicorées au potager vous permet de compléter la verdure sur ces périodes tout en diversifiant votre alimentation. Elles ont donné lieu a de nombreuses sélections, c’est pourquoi le jardinier peut profiter de différentes variétés.

Semer la chicorée

Semis au chaud

Les dates de semis varient pour chaque variété de chicorée : reportez-vous aux indications de vos sachets. Les chicorées germent dans un sol relativement chaud (15°C) : si vous habitez en région froide, semez sous abri en début de saison.

Cultiver la chicorée en permaculture au potager : scarole, frisée, pain de sucre, rouge de Vérone...

Semer en place

Quand : de avril à août
Où : directement en place ou en caissette
Comment : Semez les graines en ligne en les recouvrant à peine. Tassez légèrement. Les graines de chicorée germent en 2 à 8 jours. Eclaircissez : ne gardez qu’une salade tous les 30 cm.

Semer sous abri

Le semis sous abri (voile de forçage, châssis, tunnel, au chaud) peut être utile en début de saison.

Quand : de février à mai

Repiquer les chicorées

Repiquer la chicorée rapidement après semis pour préserver sa racine pivotante. Plantez-les tous les 30 cm. Prenez garde à ne pas enterrer le collet (partie de la tige à l’interface de la terre et de l’air).

Au potager en carré

Cultiver la chicorée au potager en carré : scarole, frisée, pain de sucre, rouge de Vérone...

Au balcon

Les chicorées s’adaptent à la culture en pot sur votre terrasse ou votre balcon à condition qu’elles ne manquent pas d’eau. Prévoyez un pot d’au moins 20 cm de profondeur.

En serre

La serre ou le châssis permettent d’avancer les semis et de récolter ainsi des chicorées d’été plus rapidement.

Quand : Février à avril.

Les variétés de chicorées

Chicorée d’été : Fine de Louviers (frisée), Grosse Bouclée (scarole)
Chicorée d’hiver : Pain de sucre, Rouge de Vérone, Cornet de Bordeaux (scarole), Géante maraîchère (scarole), De Meaux (frisée).

L’amertume, indispensable pour notre santé ?

Particulièrement rejetée, l’amertume a pourtant des propriétés indispensables pour notre santé selon l’énergétique des plantes et l’ayurvéda Elle joue notamment un rôle sur la digestion, l’absorption des nutriments et le système nerveux. Certains dénoncent ce manque d’amertume dans notre alimentation, même si elle revient à la mode avec quelques aliments plus amers (bières, chocolat, café).

Accompagner les chicorées

Elles ne prennent pas beaucoup de place en aérien c’est pourquoi vous pouvez cultiver les chicorées en les intercalant entre les différentes cultures, à condition de ne pas leur faire trop d’ombrage.

La chicorée sauvage au potager

La chicorée sauvage est cette jolie plante aux fleurs bleues qu’on voit sur les talus et bas côté de route. Consommez ses feuilles dans l’alimentation et sa racine pour ses vertus médicinales (troubles digestifs). Vous pouvez également la forcer comme les endives : arrachez le plant, coupez les feuilles et la partie basse de la racine. Plantez la racine dans le noir dans du sable frais. Vous obtiendrez la barbe de capucin, de jolies feuilles jaunes croquantes à manger en salade.

Réussir les chicorées en permaculture

Planifier les semis

Certaines chicorées sont sensibles à la montée en graines : choisissez une variété adaptée à la saison. Echelonnez les semis toutes les trois semaines pour récolter des chicorées au fur et à mesure des besoins.

Surveiller les gastéropodes

Surveillez les limaces et escargots qui se régalent des feuilles.

Arroser régulièrement

Arrosez régulièrement vos chicorées pour éviter qu’elles ne montent en graines. Paillez vos pieds pour conserver la fraîcheur.

Blanchir les feuilles

Pour atténuer l’amertume des feuilles, faites blanchir les chicorées. Pour cela il faut les priver de lumière une dizaine de jours en les liant pas trop serré (scarole) ou en posant un pot sur le cœur de la salade (frisée). Certaines variétés blanchissement naturellement plus que d’autres.

Cultiver la chicorée au potager : scarole, frisée, pain de sucre, rouge de Vérone...

Récolter les chicorées

Les chicorées se récoltent au fur et à mesure des besoins de 3 à 6 mois après leur semis. Elles doivent être bien formées, attendre une dizaine de jours après blanchiment si besoin. Vous pouvez cueillir environ 10 salades par m².

Produire ses graines

La chicorée est à autogamie dominante. Cependant ses fleurs attirent les insectes, une hybridation est donc possible, notamment avec la chicorée sauvage. Isolez les fleurs en cas de présence de différentes variétés.

Les prédateurs des chicorées

Les gastéropodes (limaces et escargots) se régaleront de vos chicorées : patrouillez régulièrement pour ramasser les individus.

Pour les chicorées qui passent l’hiver en terre, prenez garde aux rongeurs (mulots, campagnols). C’est en effet un met de choix pour eux en cette saison.

Cultiver les chicorées en permaculture : quantités pour être en autonomie

Cultiver la chicorée en autonomie au potager : scarole, frisée, pain de sucre, rouge de Vérone...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 12 =