Mon légumier en matériaux de récupération

Mon légumier en matériaux de récupération cagette

Pour prolonger la consommation des récoltes pendant l’hiver, il est indispensable de bien conserver ses légumes. Les contraintes développent la créativité, et c’est ce qui s’est passé avec la construction de ce légumier en matériaux de récupération réalisé pendant le confinement. Seuls les magasins d’alimentation étaient ouverts, c’était donc l’occasion de recycler des cagettes issues de l’alimentation et ainsi créer un lieu de stockage réalisé avec des matériaux 100% récup’. Très simple à construire, ce légumier pour le stockage des légumes et fruits d’hiver s’installe dans votre cave à légume ou dans votre garage pour optimiser la conservation des légumes d’hiver et en profiter ainsi pendant toute la saison.

En France, 800 millions à 1 milliard de cagettes bois sont utilisées tous les ans, dont 60 % proviennent de peupliers cultivés sur notre sol. Ce meuble de stockage des légumes bien utile permet d’en utiliser quelques unes.

Pour l’instant les cagettes tiennent toujours. Quand ce n’est plus le cas, il suffit de récupérer les renforts et la visserie et de les réinstaller sur des nouvelles cagettes de récupération.

Tutoriel : matériel nécessaire

Très peu de matériel est nécessaire pour réaliser votre légumier en matériaux de récupération. Celui-ci est intégré à des étagères murales (planches de 40 cm de profondeur). Pour créer ce meuble de stockage de vos fruits et légumes d’hiver, il vous faut :

  • Des cagettes en bois non traité (à récupérer dans les magasins d’alimentation) ;
  • Les chutes de bois pour renforcer les cagettes ;
  • Les chutes de tasseaux pour les rails ;
  • Des vis à bois pas très longues (en fonction de l’épaisseur de vos chutes de tasseaux).
Meuble de stockage pour légumes d'hiver et fruits

Etapes de réalisation du légumier en matériaux de récupération

1. Renforcer les tiroirs en cagette

Vissez les chutes de bois de manière à renforcer la cagette. Pour cela, posez une latte en haut des côtés les moins longs. Les lattes posées sur les côtés les plus longs de la cagette sont fixées en bas. Elles servent en effet de support pour glisser sur les rails. Il faut donc choisir une épaisseur suffisante (minimum 1 cm).

2. Créer les intervalles

Le légumier en matériaux de récupération a été intégré à des étagères existantes pour limiter l’utilisation de matériaux et pour faciliter son intégration à la pièce. Des tasseaux verticaux permettent de limiter l’emplacement de chaque cagette. Placez-les en mesurant la largeur de votre cagette munie de ses rails. Prévoyez quelques millimètres de marge pour que la cagette coulisse.

3. Placer les rails

Enfin, placez les rails pour que les cagettes puissent s’utiliser comme des tiroirs : en dessous des renforts de la cagette, voire au-dessus également.

Tutoriel légumier en matériaux de récupération

Comment utiliser le légumier en matériaux de récupération

Quels légumes stocker dans ce meuble en cagette ?

Choisissez les légumes à stocker dans votre légumier en fonction de l’endroit où vous le placez. Consultez l’article sur la conservation des légumes après récolte pour ne plus gaspiller les légumes.

Si vous installez le légumier en cagette dans un endroit froid et humide vous pouvez y stocker les pommes, poires, légumes racines, choux et légumes feuilles.

Installez ce meuble pour la conservation des légumes dans un endroit frais et humide pour stocker tous les agrumes : clémentines, pomelos, oranges, citrons.

Enfin, installez le légumier dans un endroit frais et sec pour conserver les alliacées : ail, oignon, échalotte, et également les courges, la patate douce ainsi que les kiwis.

Récupération de cagettes : légumier pour stockage des légumes d'hiver

Quelques règles pour la conservation des légumes

Pour que vos légumes ou vos fruits se conservent longtemps, respectez ces quelques principes dès la récolte :

  • Cueillez-les au bon stade de conservation ;
  • Ne les cognez pas ;
  • Stockez uniquement des légumes sains ;
  • Respectez les conditions de stockage spécifiques à chaque fruit ou légume (température, humidité, sensibilité à l’éthylène, émission d’odeurs) ;
  • L’aération du lieu de stockage des légumes doit être efficace.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Nicolas dit :

    Superbe idée, merci…
    Mon prochain projet de bricolage DIY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 7 =