Comment choisir sa serre au potager ?

Une serre au potager en permaculture est indispensable pour avancer ses cultures et étendre les périodes de récoltes, mais aussi pour réaliser ses semis. Pour bien choisir sa serre au potager, il vous faut d’abord déterminer l’usage que vous souhaitez en faire. D’autres abris, moins onéreux et plus facile à mettre en place, peuvent convenir à l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si par contre vous souhaitez avancer et protéger des cultures hautes (tomates, concombres…) ou multiplier vos végétaux, alors c’est bien une serre dont vous avez besoin. Avant de faire votre choix, étudiez l’emplacement idéal sur votre terrain pour connaître la place dont vous disposez.

Déterminer l’emplacement de sa serre

La serre est installée sur un terrain relativement plat et drainé : les eaux pluviales ne stagnent pas à cet endroit. Elle doit bénéficier d’une situation dégagée et ensoleillée au printemps, en automne et en hiver pour pouvoir monter en température. Afin de limiter les déperditions d’énergie, installez-la à l’abri des vents dominants en hiver. Installez par exemple une haie brise-vent pour la protéger (attention aux ombres sur la serre cependant). Enfin, placez-là à proximité de votre habitation puisqu’il faudra vous y rendre deux fois par jours pour l’aérer lors des journées ensoleillées de printemps et d’automne. Si vous possédez un terrain en pente ou un mur en vieilles pierres bien exposé, étudiez sérieusement la mise en place d’une serre adossée. L’inertie des matériaux (mur, brique, terre) permet de ralentir les pertes de chaleur la nuit et augmente ainsi l’efficacité de l’installation.

Serre tunnel ou serre rigide : comment bien choisir sa serre ?

La serre tunnel est une structure légère constituée d’armatures sur lesquelles est posé un voile en polypropylène souple. Facile à installer, elle peut être déplacée si besoin. La serre rigide quant à elle est lourde et nécessite de véritables fondations. Elle est constituée de panneaux en verre ou en polycarbonate fixés sur une structure solide et durable. C’est pourquoi son emplacement ainsi que sa taille doivent être réfléchi en amont de l’investissement, qui peut être conséquent.

 La serre tunnelLa serre rigide
UtilisationLa Serre tunnel permet de réaliser des semis, des cultures de fin ou de début de saison et d’avancer les cultures à fort développement pour des récoltes avancées (tomate, concombre, pastèque…).La serre rigide permet les mêmes utilisations que la serre tunnel, mais également la multiplication des végétaux (semis à repiquer, boutures). Des plantes moyennement rustiques peuvent aussi y hiverner.
Mise en placeLa serre tunnel se met en place sur un emplacement relativement plat en enfonçant des piquets profondément auxquels sont fixés l’armature.La serre rigide est plus lourde et doit être scellée à de vraies fondations. Pour des cultures hors-sols elle peut être fixée sur une dalle béton.
Coût50 € par m2150 € (polycarbonate) à 250 € (verre) par m2
Durée de vie / écologieLes bâches ont une durée d’environ 10 ans en fonction de l’ensoleillement. Elles relâchent ensuite de nombreuses particules de plastique dans le sol et les eaux.Le polycarbonate s’opacifie à partir de 10 ans (en fonction de l’ensoleillement).
Le verre quant à lui dure toute une vie.
pub

Choisir une serre tunnel

Les armatures

L’ossature d’une serre tunnel doit pouvoir résister aux coups de vents. Elle est en général en acier galvanisé avec un diamètre suffisant (32 mm).

Choisir une serre tunnel

Le voile

Le voile en polypropylène est utilisé sur les serres tunnels. Souple, il doit être enterré et lesté en bas de paroi pour résister au vent. Son pouvoir isolant n’est pas très bon. L’épaisseur utilisée pour les serres est de 200 microns. Le voile polypropylène a une durée de vie d’une dizaine d’années environ. Après le plastique se dégrade et risque de polluer les sols et les eaux. C’est donc une solution moins onéreuse, mais également moins écologique que le verre.

Le voile armé est renforcé par un maillage de nylon blanc. Il est à réserver aux endroits sollicités (comme les ouvertures) car il permet de limiter les déchirures.

Serre tunnel de 9 m2 Gamm vert
Longueur complémentaire pour allonger la serre de 9 m2 Gamm vert
Serre tunnel de 20 m2 Gamm vert

Choisir une serre rigide

Les armatures

L’armature d’une serre rigide quant à elle doit pouvoir porter le poids conséquent des panneaux en verre ou en polycarbonate. Le bois est solide et est un bon isolant, mais un entretien régulier est nécessaire et sa durée de vie est limitée. L’aluminium quant à lui supporte de lourdes charges, a une longue durée de vie, mais n’est pas isolant.

En quels matériaux construire sa serre de jardin rigide ?

Les panneaux en polycarbonate

Les panneaux en polycarbonate sont rigides et solides. Légèrement plus opaques que le verre, ils laissent cependant bien entrer la lumière et les rayonnements solaires. Ils s’opacifient cependant avec le temps. Selon l’ensoleillement de votre région, ils doivent être changés au bout d’une dizaine d’année.

C’est un matériau plus léger que le verre, la serre doit donc être bien ancrée et lestée dans les régions venteuses. Les panneaux sont en simple paroi ou en paroi alvéolaire. Si cette dernière est plus opaque et laisse moins passer de lumière, son isolation est meilleure. Les parois alvéolaires sont donc à adopté dans les régions froides.

Les panneaux en verre

Le verre transparent laisse parfaitement entrer la lumière. C’est un matériau lourd et difficile à manipuler, mais qui possède un bonne isolation thermique. Le verre trempé est plus solide et sécurisant. Les panneaux nécessitent un investissement important, mais la durée de vie est vraiment longue. Plus le verre est épais, et mieux il isole.

Il est parfois nécessaire de choisir des parois teintées jaunes pour cultiver dans le sud, ou d’installer des ombrages. Les serres en verre sont un véritable élément de décoration au jardin. Aménagées, elles peuvent également fournir un petit espace détente au milieu du jardin en hiver.

Serre en verre trempé Gamm vert
Serre adossée en verre trempé Gamm vert

Serre en polycarbonate Gamm vert

Déterminer et choisir la taille de sa serre au jardin

Déterminer la taille d'une serre tunnel ou d'une serre rigide au potager

La hauteur de la serre

Pour pouvoir travailler convenablement dans une serre, mieux vaut pouvoir se tenir debout sur la plupart de la surface. La hauteur au point le plus haut est de 2 mètres minimum. Vous pouvez ainsi prévoir des supports pour faire monter les plantes en aérien et dégager de la place au sol pour d’autres cultures.

Attention, pour toute construction d’une hauteur supérieure à 1,8 m, au minimum une déclaration en mairie est nécessaire.

La surface de la serre

Pour une entreprise de maraîchage biologique, on considère que la surface de la serre doit représenter au minimum 10% de la surface de plein champ. Pour ce qui est de votre serre de particulier, essayez de déterminer vos besoins. Plusieurs facteurs peuvent limiter la taille de votre serre, comme l’espace disponible dans votre jardin ou plus simplement votre budget. Dans ce cas, vous pouvez compléter la culture sous serre avec d’autres abris amovibles et moins coûteux. Dans tous les cas, la surface d’une serre est de minimum 6 m2.

Déterminer la taille de la serre dont vous avez besoin
pub

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 29 =