Cultivez la Permaculture au balcon

Cultivez la Permaculture au balcon

La permaculture c’est la contraction de « permanent » et « agriculture »: s’inspirer de la nature (qui s’autosuffit), pour créer un eco-système productif.

C’est l’ambition d’avoir des récoltes tout en consommant le moins de ressources extérieures possibles. Comment peut-on alors imaginer la permaculture au balcon ? Il est vrai que l’installation va nécessiter une énergie et des ressources importantes. Mais une fois en place, il est tout à fait possible de suivre plusieurs des grands principes de la permaculture théorisés par David Holmgren.

Bien sûr, ne vous attendez pas à devenir auto-suffisant… Mais, en fonction de la taille de votre balcon, vous pouvez tout de même obtenir une belle production, avoir le plaisir de cultiver votre propre récolte, créer un îlot pour la faune et pour vous !

Habiter, c’est aussi se nourrir.

Observer et interagir

En permaculture, toute énergie (y compris l’énergie développée par l’humain) doit être rationalisée. Appliquez ce principe à la permaculture au balcon : ne vous précipitez pas et observez !

L’ensoleillement au cours de la journée : décrivez votre balcon en trois zones, en fonction de la durée de l’ensoleillement.

  • Ensoleillement >6h
  • Ensoleillement <6h et > 3h
  • Ensoleillement <3h

Le vent : le balcon est-il régulièrement soumis aux vents ? Définissez alors la direction. (Vous pouvez également vous aider des roses des vents fournis par les sites météos).

Les zones abritées de la pluie : y-a-t il des éléments empêchant l’eau de tomber sur certaines zones de votre balcon ? Avancées de toit, balcons des étages supérieurs…

Capter et stocker l’énergie

Optimisez l’énergie du soleil. En l’utilisant tout d’abord pour votre habitation: laissez le soleil entrer en hiver et chauffer votre appartement, créez des zones ombragées en été. Et en stockant son énergie dans les plantes que vous faites pousser: choisissez les plantes en fonctions de leurs besoins et de vos contraintes, elles vous resitueront cette énergie sous forme d’alimentation, de paillage…

Créer une production

La permaculture, au balcon ou non, a pour objectif d’obtenir une récolte, notamment en exploitant les interactions avec la nature. En plus des plantes comestibles (fruits et légumes, plantes médicinales, aromatiques), pensez à semer des végétaux pour attirer les pollinisateurs et les auxiliaires des cultures. En permaculture, un élément doit avoir plusieurs fonctions. Et une fonction doit être remplie par plusieurs éléments.

vertika.fr
vertika.fr
Tour à fraisier

Appliquer l’auto-régulation et accepter la rétro-action

Le permacultuer n’intervient pas directement sur les ravageurs et les herbes non désirées au moyen de produits phytosanitaires. Tout l’enjeu, et c’est bien cette démarche qui rend la permaculture si intéressante, est de trouver un équilibre entre ravageurs, auxiliaires, plantes compagnes ou plantes utiles pour repousser les nuisibles, et se rapprocher d’un écosystème le plus autonome possible pour répondre à nos attentes. Il n’y a pas de formules magiques : il faut accepter de se tromper, ajuster, réessayer, tout ça au travers de notre vision très personnelle.

Intégrer plutôt que séparer

Abordez les problèmes que vous soulevez sous un autre angle, afin d’intégrer vos problématiques à votre « système balcon ». Pour quoi ne pas intégrer votre compost à vos jardinières ? Créer de l’ombre pour la zone repas avec des plantes grimpantes comestibles? Planter des cultures multi-étagées pour intensifier les productions et rentabiliser les petits espaces?

Utiliser des solutions à petite échelle

Commencez la permaculture au balcon petit à petit et agrandissez-vous au fur à mesure que vous maîtrisez ce que vous faites déjà (bon c’est sûr, l’agrandissement sera vite limité, mais vous verrez, la permaculture favorise la créativité).

Partir des structures d’ensemble pour arriver au détail

Pour profiter de manière optimale de la permaculture au balcon il vous faut tout d’abord définir vos besoins (coin repas, coin récréatif, zone de jardinage, zone de compostage, récupération des eaux pluviales…), et en les combinant à vos observations précédentes, définissez un zonage: eh oui, le design, ça s’applique également au balcon! Une fois définie la surface qui sera cultivée, il est temps de détailler comment vous allez les cultiver (contenants, substrats) et enfin de choisir des espèces et variétés adaptées.

Utiliser et valoriser les services et ressources renouvelables

Pour obtenir une production, vos plantes ont besoin d’eau et de nutriments. Ça tombe bien, ce sont des ressources accessibles aussi bien aux personnes possédant un jardin qu’aux personnes avec un balcon.

Pour récupérer les eaux pluviales sur un balcon, l’idéal est d’avoir une descente d’eau pluviale à proximité et d’installer un récupérateur branché à la gouttière. Renseignez-vous cependant bien sur les règles de copropriétés (dans la mienne, tout le monde peut installer un récupérateur, mais le branchement doit être effectué par un plombier, facture à l’appui), et sur la charge que peut supporter votre dalle (en général 350kg/m2). Vous pouvez également réutiliser vos eaux de cuisson (refroidies), ou de lavage des légumes.

Et les nutriments ? Il vous suffit de composter vos déchets de cuisine organiques : ils ont une vraie utilité, alors quel dommage de les envoyer se faire incinérer … Plusieurs solutions de compostage sur balcon sont possibles :

  • Dans un seau (bokashi (rajout de micro-organismes), ou non),
  • Avec un lombricomposteur,
  • Compostage des déchets en surface ou légèrement enfouis dans vos jardinières,
  • Intégrées dans des jardinières verticales (regardez par exemple les jardinières vertika ou easy jardin)

Ne pas produire de déchets

En valorisant les ressources renouvelables vous allez considérablement réduire vos déchets de cuisine et les eaux rejetées au réseau d’eaux pluviales et usées. Pensez également à créer vos jardinières avec des matériaux récupérés, n’hésitez pas à détourner des objets.

Vous pouvez également réduire vos déchets en réalisant vous-même vos semis (certains devront être réalisés en intérieur).

Syrphe sur agastache

Utiliser et valoriser la diversité

Diversifiez, diversifiez, diversifiez !

Diversifiez la flore de votre balcon. Diversifiez les strates aériennes : arbustives, grimpantes, herbacées, rampantes. Diversifiez les strates racinaires : traçantes, bulbes, pivot. Diversifiez les services demandés aux plantes : mellifères, comestibles, fixateurs d’azote, perturbateurs olfactifs… -Diversifiez les espèces, les variétés. Diversifiez les mois de floraison, de production. Enfin associez toute cette diversité, de manière à ce que les plantes puissent se rendre service entre elles.

Diversifiez aussi la faune. Attirez les insectes qui polliniserons vos plantes grâce à une multitude de fleurs colorées, et pourquoi ne pas adopter une beehome pour favoriser les abeilles sauvages? Vous pouvez également installer des nichoirs à oiseaux (mésanges, hirondelles, moineaux…), des gîtes pour Chauve-souris et des cachettes pour lézards.

Utiliser les interfaces et valoriser les éléments de bordure

Avec la Permaculture au balcon, l’interface ville/nature : c’est vous ! Alors valorisez-vous !

Utiliser le changement et y réagir de manière créative

En Permaculture, rien n’est jamais fixé, il faut savoir s’adapter : c’est un système en amélioration continue. Le problème est la solution ! Autrement dit, en intégrant les problèmes qui surgissent à votre système, vous allez le rendre plus résilient et plus efficace. Et ça peut s’appliquer à beaucoup de domaines !

Bref, vous l’avez compris, à chacun sa Permaculture: à vous de créer la votre !

Consultez l’article sur le design de Permaculture au balcon pour avoir des exemples d’éléments à mettre en place.

Vous pouvez consulter notre guide pour créer votre premier potager en carré sur votre balcon, ou vous inspirer de notre méthode de remplissage du potager en carré.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 5 février 2019

    […] design de Permaculture au balcon fait suite à la présentation des principes de Permaculture appliqués au balcon. Je vous propose ici de voir en détail certains éléments qui peuvent constituer votre design de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 − 1 =