Défendre mon pré carré

Potagers en carré : 7 bonnes raisons
Potagers en carré : 7 bonnes raisons

 

 

Découvrez les 7 bonnes raisons qui m’ont poussé à installer, et ré-installer, des potagers en carré dans mon petit jardin urbain.

 

Pourquoi des potagers en carré ?

Le voisinage : vivant en copropriété, il est stipulé dans le règlement intérieur que les potagers sont interdits dans les jardins … A vous aussi ça vous semble incroyable ? Je me suis dit que mettre en place des carrés où fleurs et légumes se côtoient, c’est sans doute bien plus apprécié … Et ça à l’air de marcher : bientôt trois ans qu’ils sont en place et aucune réclamation ! Ce qui m’amène à ma deuxième raison.

L’esthétisme : j’aime quand c’est beau (à mes yeux bien entendu, la beauté est tellement subjective). Il y en a qui investissent dans des objets de déco, moi j’investis dans du carré ! Je trouve que la rigueur du carré s’associe parfaitement à des plantations anarchique contrôlées. Bref, je trouve que ces carrés, en plus d’être utiles, sont particulièrement esthétiques et se marient très bien avec l’environnement urbain.

Expérimentation : voilà un petit moment que j’entends parler de la permaculture urbaine. Quelle belle occasion de pouvoir expérimenter certains principes et éthiques dans mon jardin :
– Utiliser des solutions lentes et à petite échelle : commencer petit afin de maîtriser ce que l’on fait.
– Observer et interagir : même à l’échelle d’un potager en carrés des interactions sont en jeu.
– Se servir de la diversité et la valoriser, en favorisant la biodiversité (notamment du sol).
– Obtenir une production, en se faisant succéder différentes cultures sur un même carré afin de rentabiliser de petits espaces.

 

Ce que cela m’a apporté :

Potagers en carré - salades

L’ergonomie : La terre est vraiment moins basse en haut du potager en carrés. Ça peut paraître dérisoire comme différence de hauteur, mais en fait ça change vraiment tout. Les travaux au jardin sont facilités (plantations, entretien, récolte). Et puis moi, ce que j’aime dans le potager, c’est la récolte bien entendu, mais aussi et surtout observer la croissance des plantes, leur résistance, leur ingéniosité. Et là plus besoin de ramper par terre. Il ne passe pas un jour sans que je fasse  « mon tour » : quel plaisir de voir germer les graines, pousser les plants et de pouvoir tourner autour facilement …

Une méthodologie : la séparation du carré en différentes cases structure l’organisation du potager. Dans un milieu restreint comme le mien, cela me force à faire des choix et ne pas tout entasser, cela me pousse à effectuer une planification afin de se faire succéder différentes cultures en respectant les associations de légumes favorables et en tenant compte des rotations. Bref, j’ai grâce aux carrés une meilleure connaissance des différents légumes (période de semis, croissance, récolte, associations, famille).

Le drainage : Mon sol est argileux (il se craquelle en été, et des flaques se forment en périodes humides). Les carrés permettent un très bon drainage de la zone cultivée évitant ainsi le pourrissement des plans ou des graines lors de périodes très pluvieuses.

Un sol profond : Jardin d’un immeuble datant des années 2000, la terre végétale a été directement étalée sur des remblais ; ainsi la profondeur de sol est vraiment faible, et le sol de mauvaise qualité. Surélever le sol nous a permis d’en améliorer sa qualité.

En ce qui me concerne, la mise en place de ces carrés a été très positive, et je n’ai pas beaucoup d’inconvénients à citer. Il y a quand même le prix, élevé qui ne se justifie pas s’il n’y a pas une raison esthétique, et le fait de détruire un sol lors de la mise en place (dans mon cas, le sol qui étati en mauvais état s’est assez vite amélioré puisque un hiver après sa mise en place il était léger et bien peuplé).

Si, quand même, il y a un autre gros inconvénient : ces gros mollusques qu’on appelle limaces et qui ravagent mes semis. J’ai du mettre en place une nouvelle méthode de jardinage, je sème dorénavant dans des barquettes…

 

En conclusion, je dirais que les carrés potagers ont toute leur place dans un contexte urbain, en tout les cas dans mon contexte urbain !

Si vous voulez en savoir plus sur comment j’ai construit mes potagers en carrés, consultez mon autre article sur le sujet.

 

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 27 octobre 2018

    […] comment j’ai construit les miens), mais si vous souhaitez profiter de tous les bienfaits du potager surélevé, ça fait un sacré volume à remplir ! Selon les dimensions et la hauteur choisis, la quantité de […]

  2. 27 octobre 2018

    […] très personnel !). Etant donné que je souhaite surélever la surface du carré pour des raisons esthétiques, j’ai choisi de mettre deux planches de 20 cm de large chacune, et 10 cm seraient […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 10 =