Retour d’expérience sur mes carrés potagers : 6 ans après

Cette année, pour augmenter la surface de culture, nous avons décidé de raccorder des carrés potagers ensemble. J’aurai donc non plus des carrés, mais des rectangles potagers. Dans un petit jardin, toute surface est bonne à prendre… C’est aussi une belle occasion de bénéficier d’un retour d’expérience sur les techniques utilisées. Construits il y a 6 ans et demi, que sont devenus les matériaux et le remplissage choisis ?

Voici donc les principales raisons qui nous ont poussé à éventrer mes potagers en carrés :

  • Un gain de surface cultivable;
  • Une réduction de l’interface terre/planche. En les formant en rectangle, la terre devrait s’assécher moins vite;
  • La curiosité : depuis le temps que je me demande ce que sont devenus les éléments organiques enfouis …

Retour d’expérience sur mes carrés potagers : le matériel utilisé

Démonter ce que nous avons construit il y a un peu plus de 6 ans nous apporte un retour d’expérience inespéré. Quels sont les bons et mauvais choix de matériaux utilisés pour la construction de mes potagers en carré ?

Le bois

Les potagers en carré ont été construits avec des planches de coffrage en pin brut de 20 cm de large et 2,5 cm d’épaisseur. Nous avions choisi d’enterrer d’environ 10 cm les planches de coffrage de nos potagers en carré. Nous avions en effet décaissé la terre végétale, que nous avions ensuite remis sur le dessus du carré. Sans surprise, l’humidité de la terre dégrade plus le bois qui est directement en contact avec le sol. Nous avons pu récupérer en très bon état la planche supérieure. Elle a resservi pour faire le lien entre les deux carrés.

La visserie

Certains carrés ont été montés avec des vis acier, alors que d’autres ont été montés avec des vis inox. Les vis inox étaient en excellent état, alors que les autres commençaient à se dégrader fortement. Elles n’ont pas pu être réutilisées.

Cependant, les vis en acier tenaient encore largement la structure. Le bois commençant également à se dégrader, qui des vis inox acier ou du bois tiendra le plus longtemps ? 6,5 ans après, il est encore trop tôt pour le dire. Il est intéressant d’utiliser des visseries inox si vous comptez les récupérer lorsque le bois sera dégradé. Elles seront alors utilisables pour le projet suivant.

Le plastique de soubassement (delta)

Une question reste en suspens : faut-il vraiment protéger le bois avec un plastique de soubassement ? La partie du bois en contact avec le delta est tout de même plus abîmée que l’autre. Une fourmilière avait en effet élu domicile entre les deux surfaces, ramenant ainsi de l’humidité.

Le grillage à poule

Le grillage à poule a parfaitement joué son rôle en permettant les échanges du sol , tout en protégeant l’arrivée de mulots. Même s’il présentait des points de faiblesses dus à la rouille, il a rempli sa mission avec brio.

Planche enfouie du potager en carré en train de se dégrader
Faune du sol du potager en carré
Terre décaissée à l’endroit de la liaison

Retour d’expérience sur mes carrés potagers : ce que nous changerions :

  • Ne pas enterrer le bois. Posez plutôt des pierres (ou dalles) dans la partie décaissée, sur lesquelles vous posez votre carré, à hauteur du sol. Cela évite le gaspillage de ressources.
  • Délaisser le plastique. A mon sens, le fait d’enterrer du plastique n’est pas compensé par le gain qu’il apporte (ralentissement du pourrissement). La terre de notre Tour à Fraisier est directement en contact avec la terre, et elle est encore debout.
  • Faire des rectangles. Vous diminuez ainsi l’assèchement du sol l’été, tout en faisant des économies de matériaux. Le bord le plus cours ne doit toutefois pas excéder 1, 2 mètres pour que toute la planche cultivable soit facilement accessible.

Le remplissage des carrés potager : 6,5 ans après

Lorsque le choix se porte sur des potagers en carré, le point crucial est le remplissage. Dur dur d’atteindre le haut de la planche et bénéficier ainsi de conditions agréables pour jardiner. Pour enrichir et structurer le sol, ce sont les matériaux organiques de taille variée que nous avons choisi. En effet, les sols initiaux de notre jardin ont été remaniés lors des travaux en 2000. Ils ont été reconstitués avec seulement 10 cm de végétale pauvre posée sur des remblais.

L’amélioration de la qualité du sol

Le travail continu pour enrichir et améliorer la texture de notre sol depuis 6,5 ans a été plus que payante. Il y a une réelle différence entre la terre décaissée entre les carrés et celle à l’intérieur. Nous avons relevé plusieurs points visuels :

  • La couleur du sol. Celle du carré est bien plus foncée que celle du sol initial, preuve d’une présence élevée de matières organiques.
  • La rétention de l’humidité. Alors que la terre de la surface décaissée était sèche, celle du potager en carré qui était sèche en surface était encore bien humide, et ce dès les premiers centimètres. Le taux de matière organique améliore en effet la rétention de l’eau.
  • La faune du sol. Lors de du décaissement, nous avons croisé deux ou trois vers de terre, des fourmis rouges, et c’est tout. Par contre, lors de l’ouverture du carré, plusieurs animaux se sont enfuis : iules, vers de terre (épigés, anéciques et endogés), cloporte, myriapodes…
  • La profondeur du sol. Un joli sol riche, humide et diversifié s’est formé sur 30 cm visibles (je n’ai pas creusé au-delà) : une véritable plus-value par rapport à nos pauvres 10 cm de départ.

Les matériaux organiques semblent s’être bien dégradés, sans créer de désoxygénation du sol, ni de faim d’azote. Attention, les matériaux enfouis ne sont pas les seuls responsables de l’amélioration de la qualité du sol. Pendant ces 6 années, le sol a été régulièrement paillé avec du foin, des feuilles mortes, des résidus de taille de la haie et de la tonte du gazon.

Ce que nous changerions ?

A savoir : le sol a perdu environ 10 à 15 cm de hauteur depuis sa mise en place (après tassement) et ce malgré l’apport continu de paillage. Mais en ce qui nous concerne, cette méthode de remplissage nous a parfaitement convaincu. C’est pourquoi nous avons refait le même sandwich organique pour les raccords entre les carrés.

Des idées pour cultiver votre potager en carré

Découvrez nos guides faciles pour cultiver un potager en carré en optimisant les récoltes :

Mon carré découverte - boutique
Mon carré barbecue
Carré Rose
Etiquettes personnalisées pour confitures
Les tisanes de Mon jardin Pochette cadeau

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
20 − 11 =