Cultiver le chou chinois PE-TSAI en permaculture

Le choux chinois Pé-tsaï (chou de Pékin) a un goût doux et sucré. Il est de la même espèce que le navet (Brassica rapa). C’est un excellent complément au potager pour une alimentation diversifiée. Il est tout à fait possible de cultiver le chou chinois PE-TSAI au potager en permaculture sous nos latitudes. Il est sensible à la montée en graine lorsqu’il fait trop chaud, ou trop froid. C’est pourquoi il est important de choisir la bonne période de plantation

Semer le chou chinois Pé-tsaï

Semis en place

Semer en godet

Les choux chinois Pé-tsaï se sèment en extérieur, de préférence en godets (ou caissettes) pour les protéger plus facilement des ravageurs.

Quand : de fin juillet à août
Comment : Semez quelques graines en godet. Recouvrez d’un voile pour les protéger et arrosez régulièrement. Eclaircissez lorsque les pieds ont 4 vraies feuilles : garder le plus vigoureux, et rempotez dans des pots plus grands.

Cultiver le chou chinois Pé-tsaï au potager en permaculture

Repiquer le chou chinois

Le chou chinois Pé-tsaï (chou de Pékin) est repiqué environ 1 à 2 mois après son semis à un emplacement bien amendé et profond. Il faut arroser abondamment dès la plantation. Prévoir un espacement de 30 cm entre les pieds.

Au potager en carré

Cultiver le chou chinois Pé-tsaï au potager en carré

Au balcon

Si vous souhaitez cultiver le chou chinois PE-TSAI en pot sur votre terrasse ou votre balcon, il faut être particulièrement attentifs aux arrosages. Ils doivent être fréquents et abondants. Prévoyez des jardinières de minimum 30 cm de profondeur.

En serre

Le chou chinois peut être replanté en serre lorsque les grosses chaleurs sont passées (octobre). Cela lui permet de résister un peu plus longtemps aux légères gelées extérieures.

Quand : repiquer en octobre. Récolter jusqu’en décembre

Choisir les variétés de chou chinois Pé-tsaï

Chou de Pékin : Granaat

Comment réussir le chou chinois Pé-tsaï

Planter au bon moment

Le chou chinois de Pékin est sensible à la montée en graines si il fait trop chaud, trop froid ou s’il manque d’eau. Semez vos graines au bon moment pour récolter une belle pomme.

Arroser fréquemment

C’est un légume gourmand en eau. Un arrosage fréquent et régulier doit accompagner la culture du chou chinois Pé-tsaï. Paillez votre pied pour conserver l’humidité au sol et espacer un peu les arrosages.

Protéger des ravageurs

Il est apprécié des ravageurs. N’hésitez pas à mettre un voile pour protéger votre chou chinois des attaques.

Récolter le chou chinois

Le chou chinois Pé-tsaï se récolte lorsque la pomme est dense et bien serrée (environ 3 mois après semis). Cueillez tous les choux avant les fortes gelées et conservez-les dans un endroit froid et humide. Vous pouvez récolter environ 6 pommes de chou chinois par m² (environ 4 à 6 kg par m²).

Récolter les graines de chou chinois

Le chou chinois Pé-tsaï est allogame : il est nécessaire de garder plusieurs pieds en fleur pour produire des graines. Une hybridation est possible entre spécimens de la même espèce (navet et choux chinois). Il est bisannuel et sensible au gel. Mettez en jauge vos plants sélectionnés dans un endroit abrité avant de les replanter l’année suivante.

Les ennemis du chou chinois

Lors de la levée des semis, il vous faut être particulièrement attentif aux gastéropodes (limaces et escargots). Leur appétit féroce risque bien de compromettre toute production. Ramassez-les régulièrement.

Pratiquez la rotation pour cultiver le chou chinois PE-TSAI dans un endroit exempt de la hernie du chou, une maladie cryptogamique qui détruit les racines. Ne plantez pas des légumes de la familles des brassicacées plusieurs années de suite au même endroit (choux, radis, navets…)

Enfin, les chenilles de la piéride du chou et de la mouche du chou se régalent également des feuilles de cette famille : ramassez-les à la main et détruisez-les régulièrement. Installez un voile protecteur.

Cultiver le chou chinois PE-TSAI en permaculture : en autonomie au potager

Cultiver le chou chinois Pé-tsaï en autonomie au potager en permaculture

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 27 =